L’investissement locatif : les nouveaux dispositifs 2023

En devenant concessionnaire Natibox, vous serez mené à conseiller vos clients notamment sur les usages potentiels de leur studio de jardin.

N’hésitez pas à leur parler de l’investissement locatif et des lois existantes mise en place pour alléger leurs impôts !

Découvrez les nouveaux dispositifs mis en place par l’Etat pour faire de l’investissement locatif en 2023 !

Loi Pinel et Pinel +

La loi Pinel est un dispositif d’investissement locatif en France créé en Janvier 2013.

Son principal objectif est d’encourager l’acquisition de logement neufs dans les zones géographiques où l’offre locative est insuffisante. 

Les investisseurs achètent un logement neuf et le mette en location pour une durée minimale de 6,9 ou 12 ans.

En contrepartie, ils bénéficient d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 21 %.  Elle est soumise à certaines conditions, notamment en ce qui concerne les plafonds de loyers autorisés et le niveau de ressources des locataires.

La nouveauté est que depuis le 1er Janvier 2023, le dispositif Pinel est devenu dégressif et disparaitra totalement fin 2024.

Pour contrer la disparition du Pinel, le gouvernement a créé le Pinel + en janvier 2023. Ce nouveau dispositif propose une réduction d’impôts encore plus avantageuse pouvant aller jusqu’à 30 % !
Pour bénéficier de ces avantages fiscaux en plus du respect du zonage prédéfini, le logement doit se situer dans un quartier prioritaire ou respecter un niveau de qualité élevé en matière de performance énergétique, d’usage et de confort.

Le dispositif Denormandie

Le dispositif Denormandie est un régime d’investissement locatif introduit en 2019 en France. Son objectif est de revitaliser les centres-villes des communes françaises en encourageant la rénovation de logements anciens.

Le dispositif permet aux investisseurs d’acheter un bien immobilier ancien situé dans une zone éligible, généralement des villes ayant engagé une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) ou des communes connaissant un dynamisme immobilier important. Une fois l’acquisition réalisée, l’investisseur doit entreprendre des travaux de rénovation dans le logement, correspondant à au moins 25 % du coût total de l’opération.

En contrepartie, l’investisseur bénéficie de réductions d’impôts en fonction de la durée de location, et avec des coefficients calculés sur une base d’acquisition et de travaux.

Ce dispositif sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2023.

Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP/LMP)

La LMNP, acronyme de « Loueur en Meublé Non Professionnel », désigne un régime fiscal en France qui s’applique aux investisseurs immobiliers qui mettent en location des biens meublés, tels que des appartements meublés, des chambres d’hôtes ou des résidences de services.

En tant que LMNP, l’investisseur peut déduire l’intégralité des charges foncières (intérêts d’emprunt, taxe foncière, frais de notaire, etc.) de ses revenus globaux. De plus, il peut également amortir le coût du mobilier et de l’immobilier, réduisant ainsi son bénéfice imposable.

Enfin, il peut potentiellement bénéficier d’une exonération de la plus-value en cas de revente après une période de détention de 5 ans.

Pour être considéré comme LMNP, les revenus locatifs annuels ne doivent pas dépasser 23 000 euros. Au-delà de ce seuil, l’investisseur bascule dans le statut de « Loueur en Meublé Professionnel » (LMP).

Source* : Nexity , cesdefrance.fr

À lire aussi :

Table des matières
Shopping Basket
natibox configurateur

Encore indécis ❔

Configurez votre studio de jardin en 2 min ! C’est gratuit !